Maîtrise d'oeuvre pour le réaménagement de la stèle dédiée aux victimes de la catastrophe de Furiani du 5 Mai 1992.

Lieu d'exécution : Communauté d'Agglomération de Bastia : Furiani Stade Armand Cesari 

Notre groupement est constitué de l'Architecte Sylvia Ghipponi, et du Bureau d'Etudes Techniques Ingetec.

Les éléments de la mission qui nous est confiée sont les suivants :

 

  •  DIA - Etudes de diagnostic

  •  AVP - Études d’avant-projet regroupant APS (avant-projet sommaire) et APD (avant-projet définitif)

  •  PRO - Études de Projet

  •  ACT - Assistance pour la passation du Contrat de Travaux

  •  EXE - Examen de conformité au projet

  •  DET - Direction de l’exécution des contrats de Travaux

  •  OPC - Ordonnancement, la coordination et le pilotage du chantier

  •  AOR - Assistance aux Opérations de Réception.

Depuis maintenant 23 ans la stèle est fréquentée par de nombreuses personnes.
Un réaménagement du lieu est aujourd’hui indispensable afin qu’il devienne un véritable Mémorial.

En effet, une mise en valeur du site est primordiale afin que la stèle reste un lieu d’humilité, de dignité et de mémoire. 

 

Les axes majeurs du projet

 

Le 5 mai 1992 une tribune provisoire du stade Armand Cesari s’effondre à quelques minutes du coup d'envoi d'une demi-finale de Coupe de France de football qui devait opposer le Sporting Club de Bastia à l'Olympique de Marseille.

Le bilan est lourd avec dix-neuf personnes décédées et plus de deux mille trois cents blessés.

Ce mémorial rend hommage à ces victimes.

 

La stèle a été conçue par l'artiste sculpteur Elie Cristiani. 

«L’élévation des colonnes est réalisée par la superposition de milliers de pierres, elle aurait pu se poursuivre. Dans cette interruption, il y a ce qui s'est arrêté ici et que chacun imagine. Je ne les ai pas voulu posées au sol mais naissantes dans les reflets du ciel sur l’eau du fond du bassin. Elles sont entre deux ciels et traversent la terre à Furiani.  Sur la seule surface visible d’une colonne naissante, on peut lire les noms des victimes de cette tragédie. Sur les milliers de pierres, dont la surface n’est pas soumise au regard, pourraient être inscrits d’autres noms, ceux de toutes les victimes de tous les stades du monde...» E.C.

 

L’enjeu du réaménagement consiste, tout en préservant l’esprit de l’oeuvre du sculpteur et la vocation de recueillement des lieux, à proposer un projet de remise en valeur de l’oeuvre, dans une perspective élargie et dégagée, invitant le passant à la visite et à la méditation.

 

L’état des lieux

 

Les abords végétalisés et la stèle sont séparées par un muret enduit de couleur beige surplombé d’une barrière en métal avec des barreaux verticaux.

 

D’un point de vue paysager, l’aménagement se compose à l’avant de la stèle, de trois oliviers (dont un totalement sec), d’un rosier derrière la croix, et d’une haie composée de treize lauriers rose plantés derrière la stèle.

 

Les abords présentent de nombreuses imperfections et défauts de traitement, notamment :

La différence de niveaux entre les bordures béton séparant la route du terrain ; un olivier mort, haie de lauriers constituant un obstacle visuel ; une pelouse présentant des défauts d’homogénéité.

 

Les solutions envisagées

 

1)    MODIFICATION DU NIVEAU DU SOL DES ABORDS

 

Cette proposition, qui consiste à modifier le niveau du sol des abords afin soit de se mettre à niveau avec la route existante, soit de le rabaisser au niveau du parvis, permettrait de régler simultanément plusieurs problèmes :

    -    Limiter les infiltrations et recueillir les eaux pluviales par la mise en œuvre d’un caniveau autour de la zone enterrée

    -    Intégrer les éléments émergents : bouches d’aération

    -    Intégrer la trappe de visite

    -    Faire disparaître le socle béton qui borde la surface vitrée.

Enfin, cette solution permettra de créer un trait d’union entre l’œuvre et son environnement immédiat en intégrant la stèle dédiée aux victimes décédées sur un sol unifié plus bas.

 

    2)    MISE EN VALEUR DE LA STELE

 

Le cheminement d’accès à la stèle pourra rester au niveau actuel, accessible aux Personnes à Mobilité Réduite (PMR), et serait ainsi marqué en profondeur par rapport au niveau rehaussé des abords.

La suppression de la haie de lauriers permettra également de détacher la stèle plus distinctement par rapport à son environnement proche, tout en renforçant le lien avec le stade se trouvant en arrière-plan.

La dépose des pavés de verre nous semble inévitable, avec comme solution de les remplacer par une autre structure ou d’effectuer une réfection complète.

Il faudra également mettre en évidence et valoriser l’espace paysager et les quatre stèles la nuit (moment où se déroulent majoritairement les matchs), avec par exemple :

    -    un éclairage sur l’ensemble de l’espace, tout en insistant plus précisément sur les ouvrages et notamment la stèle dédiée aux personnes décédées.

    -    un éclairage vertical pour les trois colonnes mettant plus en évidence la verticalité, la hauteur de la stèle, et son relief.

    -    un éclairage au pied de la stèle dirigé vers le sous-sol pour cette fois-ci mettre en évidence la profondeur de la sculpture.

 

    3)    TRAITEMENT DES PROBLEMES D’HUMIDITE

 

Une partie des problèmes d’infiltrations sera réduit grâce à la création du caniveau cité précédemment.

Cependant, des problèmes d’humidité et de condensation persisteront en l’absence manifeste de système d’étanchéité sur les murs enterrés.

La solution consiste à transformer une partie en réservoir d’eau. L’idée est de remonter des voiles bétons intérieurs uniquement sur la partie centrale (autour du massif central existant) permettant de conserver cette idée de profondeur mais de façon ponctuelle. Le reste étant laissé pour réceptionner les eaux pluviales.

 

Un nouvel écrin pour la stèle de Furiani

 

Au delà du traitement technique des désordres évoqués précédemment qui assurera à l'ouvrage une pérennité dans le temps, le véritable renouveau esthétique s'inscrit dans les réalisations suivantes :

 

  • L'ouverture de l'espace grâce à la création de gradins périphériques, véritable trait d'union entre la stèle et son environnement, invitant chaque passant à venir se recueillir sur ce lieu de mémoire.

 

  • Une passerelle en chataigner corse vient renforcer la perspective principale et canalise le regard sur la stèle elle-même.
Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
✯ PAYSAGISTE EN CORSE ✯ Stevana CAREDDU ✯ Beautiful Garden

Appel

Email